Avant de convaincre vos parents de vous acheter un scooter, assurez-vous d’être suffisamment grand pour conduire et prouvez-le. Évitez la technique de bourrage de crâne en répétant inlassablement que vous voulez avoir un moto. C’est le genre de phrase qui amène vos parents à vous voir encore comme un enfant. 

Ce qu’il faut faire pour convaincre ses parents à acheter un scooter

Pour convaincre vos parents, procédez avec tact et soyez méthodiques dans votre requête. Il faut :

  • Avoir des arguments solides

 De ce fait, il faut préparer un argument convaincant et le présenter avec calme et sérieux. En somme, il est judicieux d’avoir avec eux une discussion d’adultes, en leur citant les avantages de posséder un scooter. 

  • Être à l’écoute de leurs doutes 

Inutile de se focaliser sur votre requête. Prenez aussi le temps d’écouter puis de comprendre les inquiétudes et les doutes de vos parents. Soyez également prêt à faire des concessions à ce qu’ils veulent. S’ils s’attendent à ce que vous achetiez un casque intégral, des protections renforcées, y compris un gilet fluo pour la nuit, acceptez ces conditions.  

  • Se renseigner et montrer tout ce que vous savez sur un scooter

Parlez-leur de la sécurité, des équipements, de la législation, du débridage et du transport d’un passager. N’omettez pas la mortalité routière.

L’initiation à la conduite

L’initiation à la conduite est importante avant de franchir le grand saut de rouler en scooter. Pour cela, il faut choisir un lieu sûr avec peu de passagers comme un chemin privé ou un parking. Vous pouvez emprunter le véhicule d’un de vos amis et proposez à vos parents de vous accompagner. Cela a pour but qu’ils assistent à vos premiers pas pour les aider à évaluer votre requête.

Gardez en tête qu’en ce moment, vous ne devez pas frimer ni paniquer. 

Le financement de l’achat

L’une des raisons pour laquelle vos parents hésitent à vous acheter un scooter pourrait être le manque de moyen financier. 

Afin d’avoir un véhicule à 2 roues, trouvez donc un petit boulot en complément de vos études. Les choix sont multiples entre faire du baby-sitting, promener le chien du voisin et aider aux devoirs. Ensuite, commencez à économiser. Cela démontrera à vos parents que vous êtes indépendant et que l’achat d’un scooter n’est pas une simple lubie. Si c’est vous qui payez l’achat de votre propre moto, vous en prendrez soin avec plus de conscience.

Cette indépendance pourra aider vos parents à prendre la bonne décision. Demandez-les de payer l’assurance scooter pour équilibrer les dépenses si ce sont vos propres économies qui ont été utilisées. 

Les précautions à prendre en compte pour un scooter

Pour la plupart des ados, rouler en scooter est synonyme de liberté. Toutefois, il faut prendre en compte :

  • La législation : il faut être titulaire d’un permis AM pour un scooter de 50 cc ;
  • La souscription à un contrat d’assurance dans l’établissement compétent ;
  • Que les parents doivent accompagner l’ado dans sa démarche sur la conduite ;
  • Que les parents doivent bien équiper l’ado pour sécuriser la conduite. 
Article précédentAdopter un animal quand on est ado
Article suivantQuel quad choisir pour débuter ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici