Entre ombre et lumière, Picasso et ses chouettes sont devenus mondialement connus.

Il existe une véritable fascination internationale depuis quelque temps. Et c’est également de la fascination que ressentait Pablo Picasso pour les oiseaux de nuit ! 

Chouettes et hiboux lui ont offert une grande inspiration pour nombre de ses œuvres, sculptures et céramiques. C’est pourtant un aspect peu connu du travail de cet artiste. Certains musées comme le Musée Picasso de Vallauris ont décidé de mettre en lumière dans une exposition « super chouette » cette facette incroyable de l’oiseau de Picasso.

Oiseau Picasso : quelle est son histoire ?

L’oiseau de picasso est le symbole d’Athéna et de sa sagesse dans l’Antiquité. Cependant, la chouette est devenue au Moyen-âge un oiseau de mauvais augure. Elle a une ambivalence qui a toujours fasciné le grand peintre.

Dès 1899, l’artiste représente cet oiseau de nuit et son regard perçant dans la gravure « El zurdo ». Toutefois, c’est qu’en 1946 que l’oiseau de Picasso devient un sujet récurrent de ses œuvres.

Cette même année, le grand photographe Michel Sima décide de rendre visite à Picasso au Château Grimaldi à Antibes. Il lui confie alors une petite chouette blessée qu’il vient de trouver. À ce moment, le coup de foudre entre cet oiseau et Picasso est immédiat. L’artiste l’a alors baptisé Ubu. La chouette UBU tiendra ensuite compagnie au peintre au sein de son atelier.

Entre ombre et lumière, l’oiseau de Picasso devient un trait d’union entre la vie et la mort, le bien et le mal. Ainsi dans la somptueuse fresque  » La guerre et la paix  » que Picasso a peint dans la chapelle de Vallauris, une chouette apparaît sur la tête d’un enfant en plein cœur de l’œuvre.

Cette représentation montre une présence protectrice de la chouette qui à l’origine devait prendre la forme d’un hibou beaucoup plus menaçant. En effet, le hibou devait être “ le hibou de la mort “ ; censé représenter les maux de la guerre infligés à l’Humanité.

Oiseau Picasso : divertissement des jours heureux.

Le vase gros oiseau fait partie des plus belles céramiques de Picasso. Il montre son coup de pinceau, alors âgé de 76 ans. Il évoque même un dessin d’enfant avec les gros yeux du hibou, le visage rond du faune et les grosses pattes sur la base cylindrique. 

La céramique de l’oiseau de Picasso a longtemps été dénigrée du fait qu’elle soit décorative. Or, c’est ce qui fait le charme de la céramique. Il s’agit d’un matériau luxueux aux multiples opportunités.

Picasso et ses sculptures d’oiseaux.

Pour Picasso, la céramique ne fut pas essentiellement le divertissement de ses jours heureux. Le vase gros oiseau de Picasso semble inachevé. Cette « imperfection » lui plaisant tellement, il a décidé de conserver son œuvre comme telle. Cette œuvre est donc une touche personnelle et un choix de l’artiste.

Nombre de ses créations célèbres ont eu des déclinaisons dans d’autres matériaux. Par exemple, les plats réalisés sont parfois passés de l’argile à l’argent. 

L’amour de l’oiseau pour Picasso s’est retrouvé dans beaucoup de ses réalisations ; que ce soit au cœur de ses peintures, de ses sculptures, de ses dessins, …  Toutefois, cette facette de Picasso n’est pas la plus connue.

Article précédentLes voitures électriques que tu peux conduire à partir de 14 ans
Article suivantQuelle couche choisir ? Faire le choix de la couche écologique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici